Antarctic Journal

Corée du Sud - 2005 - Pil-Sung Yim
Interprètes : Kang-Ho Song, Ji-Tae Yu, Hie-Sun Park, Kyeong-Ik Kim

Avec son tout premier film ANTARTIC JOURNAL, Pil-Sung Yim nous parachute sur le continent antarctique pour une expédition des plus curieuses.
Une équipe de six explorateurs, dirigée par le capitaine Do-Hyung Choi (Kang-Ho Song), est en mission dans l’antarctique. Leur but : atteindre un endroit très au nord près du pôle où l’homme n’est encore jamais allé. Au bout de nombreux jours de marche et de campement dans des conditions climatiques extrêmes, ils tombent sur les vestiges d’une expédition britannique datant de 1922. Ils découvrent alors un bien mystérieux journal, intitulé « Antarctic journal », que tenait l’un des explorateurs 80 ans auparavant…
L’histoire est simple : lors de ce dangereux voyage, plusieurs accidents interviennent de manière étrange et inquiétante. Le scénario mêle aspects fantastiques et psychologiques créant une atmosphère troublante, angoissante. Le découpage déconcertant de la mise en scène vient renforcer le côté surnaturel des évènements tout en y incluant les tourments des personnages. Ainsi, lors de quelques scènes, éléments passés et présents s’entrecroisent pour nous montrer le malaise de nos protagonistes face à eux-mêmes et aux mésaventures de l’expédition de 1922. Le tout se déroule dans un endroit rude, isolé, qui semble hanté et maudit par des forces irréelles. En effet, durant une halte, le capitaine Do-Hyung Choi regarde fixement un trou dans la neige comme s’il était hypnotisé. Un de ses compagnons en train de le filmer voit sur l’écran du caméscope une main blanche sortir du trou mais lorsqu’il regarde, il ne voit rien d’anormal.
Cependant, le déroulement de l’action est un peu lent par moment et le film accuse alors quelques longueurs. De plus, le côté fantastique aurait éventuellement pu être plus abouti. On a l’impression que certains éléments manquent un peu de profondeur ainsi que d’un minimum d’explication pour être réellement saisissants, comme cette intrigante main blanche qui sort d’un petit trou.
Les personnages sont relativement bien décrits mais certains sont plus approfondis que d’autres. Le capitaine Do-Hyung Choi notamment, interprété par Kang-Ho Song (JSA, MEMORIES OF MURDER…) nous offre, encore une fois, une belle prestation.
Sur une musique discrète et envoûtante de Kenji Kawaï (compositeur pour JIN ROH, GHOST IN THE SHELL, AVALON…), on est transporté dans de magnifiques paysages de plaines et de montagnes enneigées où évoluent péniblement nos six hommes sous un soleil glacial. La photographie est donc superbe et les grandes étendues désertes de la Nouvelle Zélande (où le film a été tourné) sous la neige donnent vraiment l’illusion d’un continent au climat redoutable, vierge de toute trace humaine.
Finalement, pour un premier métrage, ANTARCTIC JOURNAL est plutôt réussi même si on peut lui trouver des petits défauts (longueurs, dénouement confus). Un film qui assure un bon divertissement.


- Article rédigé par : Chrystelle Cavaglia