Bloody Bird

Italie - 1987 - Michele Soavi
Titres alternatifs : Aquarius, Stage Fright
Interprètes : David Brandon, Barbara Cuspisti, Domenico Fiore, Robert Gligorov, Mickey Knox

BLOODY BIRD est le premier film de Michele Soavi qui a œuvré, entre autres et auparavant, comme assistant de Dario Argento et qui s’est ensuite illustré avec SANCTUAIRE, LA SECTE et DELLAMORTE, DELLAMORE. Ce dernier reste son film le plus connu mais force est de constater que Michele Soavi n’a jamais réussi à être aussi bon qu’avec BLOODY BIRD.
BLOODY BIRD se déroule dans un théâtre où une troupe répète une sorte de comédie musicale avec un psychopathe portant une tête de hibou. Le metteur en scène est particulièrement odieux avec ses comédiens. L’une d’entre eux s’est blessée à la cheville et craint de perdre son job si le metteur en scène s’en aperçoit. Avec une amie, elle profite d’une pause pendant la répétition pour s’éclipser et aller se faire soigner rapidement à l’hôpital. C’est dans ce même hôpital qu’est interné provisoirement un dangereux psychopathe. Elles ne se doutent pas qu’en repartant, elles emmènent avec elles le sadique. A peine arrivées, l’une d’elles est déjà assassinée. On appelle la police qui embarque le corps. Les journalistes sont présents et l’on se dit que cela serait tout de même dommage de ne pas profiter de cette ” aubaine ” qui pourrait faire une publicité intéressante à la pièce. Le réalisateur et le producteur décide d’activer les choses. On avance de quatre jours la première et le soir même, toute la troupe se remet immédiatement après le crime au travail. Le problème est que le meurtrier est toujours sur les lieux de son crime et qu’il a fermé la porte à clé.
BLOODY BIRD est un slasher, mais un slasher très différent des VENDREDI 13 et consorts. L’unité de temps est unique (une nuit), l’unité de lieu, elle, est réduite au maximum. BLOODY BIRD est un véritable huis-clos dans des décors qui ont, en outre, rarement été utilisés au cinéma pour ce genre de films. BLOODY BIRD bouscule également la trame que l’on a l’habitude de voir dans les slashers. Alors que d’habitude les protagonistes tombent les uns après les autres, régulièrement au rythme de un mort toutes les énièmes minutes, ici, la quasi-totalité des héros est décimée en moins de 60 minutes. Le film vire alors à la confrontation puis se clôture ensuite sur une fin à rebondissement digne d’un giallo. BLOODY BIRD apparaît ainsi comme un slasher atypique. La preuve en est, c’est qu’on le classe facilement parmi les gialli. On ne s’ennuie donc jamais, d’autant plus que le film possède également d’autres qualités.
Les personnages ne sont pas de ados, c’est déjà un bon point. Ils ne sont pas non plus tous, complètement caricaturaux. Ils sont en tout cas suffisamment approfondis pour mériter notre intérêt. BLOODY BIRD est également gore et les effets sont particulièrement sympathiques.
Mais, ce qui achève de faire du première film de Michele Soavi une œuvre excellente, reste sa mise en scène. BLOODY BIRD comporte de nombreuses scènes absolument splendides. Le découpage est parfait et ces séquences sont aussi originales que captivantes. Le film se permet quelques grands moments de tension. La bande-son, quant à elle, est également parfaite et colle très justement aux images.
BLOODY BIRD est vraiment un film parfait à maints égards. Les personnages sont intéressants, le film possède un scénario qui bouscule quand même pas mal les clichés du slasher, comporte quelques scènes gores impressionnantes, et d’autres tout simplement magnifiques.
On sent que Michele Soavi a vraiment travaillé sa mise en scène avec art et sérieux. Certaines séquences sont splendides.


- Article rédigé par : André Quintaine
- Ses films préférés : Frayeurs, Les Griffes de la Nuit, Made in Britain, Massacre à la Tronçonneuse, Freaks

anciens numéros de sueurs froides
Votre soif de lecture n'est pas rassasiée ?
Téléchargez les anciens numéros de Sueurs Froides

Inscrivez-vous à la liste de diffusion de Sueurs Froides et accédez au téléchargement des anciens numéros de Sueurs Froides :

  • une tranche d'histoire du fanzinat français
  • 35 numéros
  • de 1994 à 2010
  • un index est disponible pour chercher un film ou un dossier
  • près de 1800 films critiqués

Share via
Copy link
Powered by Social Snap