Cube Zero

Les suites sont rarement meilleures que l’œuvre originale et l’on peut même s’avancer à dire qu’elles sont rarement bonnes, tout court. CUBE 2 était plutôt réjouissant même s’il ressemblait beaucoup trop à son prédécesseur pour ne pas être autre chose qu’une espèce de remake déguisé en suite. Avec un titre comme CUBE ZERO, on imagine avoir affaire à une préquelle et l’on anticipe déjà la dégringolade vertigineuse de l’intérêt de la série.

Pourtant, dès la première scène, on est interpellé. CUBE ZERO donne le ton et semble s’engager d’emblée vers la voie de la série B gore. La suite étonne encore plus. Il ne s’agit décidément pas d’un remake et la voie suivie par le film s’avère particulièrement intéressante.

Nous nous retrouvons dans une « salle de contrôle ». Deux hommes veillent au grain. Ils matent des écrans qui leur montrent ce qui se passe dans le cube. En fait, ils obéissent aux ordres de « ceux d’en haut ». Patrons qu’ils n’ont d’ailleurs jamais rencontrés. Ces derniers leur donnent de temps en temps des instructions comme par exemple « d’enregistrer les rêves de ceux qui sont à l’intérieur ». En réalité, nos deux compagnons passent le plus clair de leur temps à le tuer comme ils peuvent. Ce n’est pas dit, mais ils semblent ne pas avoir le droit de sortir et leurs repas se résument à des pilules. Plus tard, nous apprenons que deux collègues ont disparu et qu’il est préférable de ne pas trop se poser de questions. Mais c’est justement ce que l’un d’eux va se mettre à faire.
Avec CUBE ZERO, les auteurs nous offrent un film bien plus ambitieux que CUBE 2. On pensait que la série allait tourner en rond. CUBE ZERO réussit pourtant à faire évoluer l’intrigue en lui permettant de sortir du fameux cube. Même si sa présence reste lourde, pesante et palpable, la grande majorité du film ne se déroule pas dans le cube. CUBE ZERO n’en dévoile pas trop non plus et sait garder le mystère autour du thème de la série, lui permettant d’évoluer vers quelque chose de bien plus constructif que dans le second épisode. Ceux qui ont aimé le premier CUBE seront ravis de retrouver toutes l’atmosphère et le mystère du cube dans un film riche et parfaitement orchestré.

CUBE ZERO est en effet passionnant de bout en bout. Les auteurs ont parfaitement réussi à rendre leur scénario riche et très différent de l’œuvre originale tout en développant de manière intéressante le thème, sans pourtant jamais dénaturer le mythe. CUBE ZERO est un film parfaitement ficelé et rythmé, riches en rebondissements. On y trouve des personnages bizarres et les autres sont attachants car bien développés. CUBE ZERO est donc une excellente suite. Tâchez de ne pas écouter ceux qui en disent du mal et vous serez certainement surpris.