Dark Angel : Drogue et extra-terrestres

États-Unis - 1990 - Craig R. Baxley
Titres alternatifs : I Come In Peace
Interprètes : Dolph Lundgren, Brian Benben, Matthias Hues, Betsy Brantley, Jay Bilas, Jim Haynie

Dans Dark Angel, l’inspecteur Jack Caine est un redoutable flic de Houston aux méthodes expéditives et peu enclin à se laisser marcher sur les pieds par les dealers et même sa propre hiérarchie. Alors qu’il est en planque pour faire tomber le gang des White Boys, le policier doit mettre hors d’état de nuire de braqueur dans une petite épicerie. Or, c’est durant cette intervention que son coéquipier est tué par les trafiquants de drogue après qu’ils aient découvert sa véritable identité. Depuis ce jour, Jack Caye a décidé de tout mettre en œuvre pour faire tomber les White Boys et leur leader, le richissime Victor Manning. Parallèlement, le FBI a envoyé l’un de ses jeunes agents, Arwood “Larry” Smith pour seconder Jack dans sa tâche après toute une série de meurtres imputés au gang. Mais la collaboration entre l’inspecteur de Houston et l’agent du FBI est assez difficile…

Dark Angel

Action…

Plus tard, le médecin légiste et petit ami de Jack, Diane Pallone lui indique que de nombreux corps ont été retrouvés avec les organes remplis d’héroïne et un trou au milieu du front. En effet, un extraterrestre du nom de Talec s’en prend aux humains pour en extraire l’endorphine issue de leur cerveau et ainsi fabriquer une drogue qu’il compte ramener sur sa propre planète. Mais Azeck, un autre extraterrestre est à ses trousses et doit vite le stopper afin d’éviter que des trafiquants de drogue d’une autre planète envahissent la Terre pour attaquer la population et faire des humains une source intarissable d’endorphines. Peu de temps après, Azeck est tué par Talec obligeant ainsi le duo Caine / Smith à collaborer ensemble pour éliminer le terrible extraterrestre pour sauver la Terre…

Dark Angel

… Réaction !

Après un début de carrière fulgurant au travers de longs métrages comme Rocky IV (1985), Les Maîtres De L’Univers (1987), Le Scorpion Rouge (1988) ou bien The Punisher (1989), Dolph Lundgren tient le haut du pavé dans l’univers du film d’action. C’est ainsi qu’en ce tout début d’année 1990, on le retrouve dans Dark Angel, une pellicule mise en scène par Craig R. Baxley (Action Jackson, Sniper 2) sur un scénario initial de Jonathan Taylor largement retouché sous la houlette de David Koepp (futur scénariste de Jurassic Park ou Mission Impossible).

Et comme on pouvait s’y attendre, ce film façon buddy movie est taillé pour Dolph Lundgren qui fait ici parler son physique plutôt que son talent de comédien. Ceci étant, l’acteur tient bien son rôle de flic brutal et son tandem avec Brian Benben (Dream On) qui joue lui, un jeune agent du FBI respectueux du règlement fonctionne plutôt bien. Ainsi, le spectateur a droit aux sempiternelles scènes de bagarre, de poursuites en voiture, de fusillades et d’explosions. En ce sens, tout le cahier des charges du film d’action à la sauce 80’s est parfaitement respecté et force est de constater qu’on ne s’ennuie pas une seconde Jack Cain et Arwood “Larry” Smith dans leur lutte contre les White Boys et leur terrible boss, Victor Manning interprété par Sherman Howard (Le Jour Des Morts Vivants, L’Arme Fatale 2…).

Dark Angel

Baston !

Mais très vite, le scénario prend une tout autre tournure dès que l’alien Talek, joué par Matthias Hues (Cage, Aftershock, …) entre en scène pour extraire de l’endorphine dans le cerveau des humains. Pour ce faire, l’extraterrestre injecte de l’héroïne dans le corps de ses victimes puis, leurs troubles graves avec un de ces instruments pour récupérer le précieux liquide qui va lui servir à concocter une drogue qu’il revendra sur sa propre planète. À partir de ce moment, le côté science-fiction se superpose au film d’action de manière plus que généreuse.

Car en effet, la traque d’Azeck pour mettre la main sur Tarek interfère avec l’enquête de Jack et Arwood. Curieusement, loin de partir dans une surenchère scénaristique sans queue ni tête, la narration reste parfaitement cohérente si bien qu’on se laisse facilement prendre au jeu. De plus, l’apparition des Alien permet de donner encore plus de grandiloquence aux scènes d’action dans la mesure où les armes extraterrestres sont utilisées à foison !

Derrière la caméra, Craig R. Baxley réalise un travail plutôt correct qui laisse la part belle à l’action. Et même si le réalisateur n’est pas un orfèvre et que ces plans sont loin d’être originaux, il a le mérite de mettre en place des scènes efficaces, dans la droite lignée des films de l’époque.

Au final, Dark Angel est un bon petit film d’action / SF plutôt sympathique à regarder et qui témoigne de cette époque bénie des vidéo-clubs maintenant révolue. Avec des qualités à la hauteur de ses défauts, ce long-métrage reste une œuvre assez atypique dans la carrière de Dolph Lundgren, mais qui ravira tous les nostalgiques des films décérébrés 80’s. Voilà un buddy movie à (re)découvrir de toute urgence !

Acheter chez Metaluna

Bande-annonce

Dark Angel (1990) ORIGINAL TRAILER [HD 1080p]

- Article rédigé par : Vincent Trajan
- Ses films préférés : Le Bon, la Brute et le Truand, Le Nom de la Rose, Class 1984, Les Guerriers de la Nuit, Nosferatu - Ses auteurs préférés - Maxime Chattam, Stephen King, Franck Thilliez, Bernard Minier, Jean-Christophe Grangé

anciens numéros de sueurs froides
Votre soif de lecture n'est pas rassasiée ?
Téléchargez les anciens numéros de Sueurs Froides

Inscrivez-vous à la liste de diffusion de Sueurs Froides et accédez au téléchargement des anciens numéros de Sueurs Froides :

  • une tranche d'histoire du fanzinat français
  • 35 numéros
  • de 1994 à 2010
  • un index est disponible pour chercher un film ou un dossier
  • près de 1800 films critiqués

Share via
Copy link
Powered by Social Snap