Histoires de Cannibales

Hong Kong - 1980 - Tsui Hark
Titres alternatifs : We are going to Eat You
Interprètes : Norman Chu, Kwok-choi Han, Eddy Ko, Melving Wong

Si Tsui Hark a révolutionné le cinema de Hong Kong au début des années 80, c’est sûrement sur la forme principalement car on ne peut pas dire que qualitativement parlant son cinéma soit un exemple du genre. Comme beaucoup de ses films, HISTOIRE DE CANNIBALES bénéficie d’une excellente réputation qui, comme souvent, s’avère quelque peu embellie (enfin, selon moi).
Un agent spécial débarque dans un petit village isolé. Il recherche un dangereux criminel qu’il soupçonne se cacher ici, en pleine jungle. Rapidement, l’agent 999 comprend qu’il se trouve dans un village de fous où le manque de viande animale est compensé par celle des différents voyageurs qui passent par là. Et ce sont les autorités elles-mêmes, qui organisent ce cannibalisme collectif !
Même si la progression reste logique, l’impression qui ressort de HISTOIRE DE CANNIBALES est celle d’un immense bordel. Le film ne manque assurément pas d’énergie et ça fourmille d’idées plus absurdes les unes que les autres. En outre, HISTOIRE DE CANNIBALES s’avère avant tout être une comédie à l’humour noir, très noir.
L’action est très présente avec des scènes de kung-fu extrêmement nombreuses et agréables. En particulier lorsque les héros doivent échapper à leurs poursuivants armés de machettes et qui aimeraient bien les mettre dans la grosse marmite.
Mais, si HISTOIRE DE CANNIBALES est assurément un film fou, déjanté et bourré de rebondissements et autres loufoqueries, il n’est pas pour autant intéressant à suivre. L’humour reste typique du cinéma de Hong Kong et le style parfois si brouillon que le film en devient agaçant. S’il fallait trouver deux mots pour qualifier HISTOIRE DE CANNIBALES, on pourrait lui attribuer ceux de “fatiguant” et “vain”. Aujourd’hui, HISTOIRE DE CANNIBALES ne présente guère plus qu’un intérêt historique parce qu’il appartient à cette nouvelle vague du cinéma HK des années 80. En dehors de cela, j’ai bien du mal à y trouver un autre intérêt.


- Article rédigé par : André Quintaine
- Ses films préférés : Frayeurs, Les Griffes de la Nuit, Made in Britain, Massacre à la Tronçonneuse, Freaks