Les monstres préhistoriques envahissent Londres !

Combien d’enfants n’ont-ils pas rêvé en lisant certains BOB MORANE (LA CROISIERE DU MEGOPHIAS, LA VALLEE DES BRONTOSAURES) ou en contemplant les superbes A.N.I (Animaux non identifiés) présentés dans plusieurs numéros du PIFGADGET des années 70 ?
Autant de romans et d’articles enthousiasmants qui surfaient sur la cryptozoologie, la « science des animaux disparus » popularisée par BERNARD HEUVELMANS, remercié au début du dernier roman de FABRICE BOURLAND (tout comme HENRI VERNES l’avait fait en son temps).
Car SINGLETON et TRELAWNEY, nos deux détectives de l’étrange publiés en 10/18, sont cette fois confrontés, au coeur de Londres, à des créatures surgies du passé le plus obscur : homme des cavernes, chat à dents de sabre ou même ptérodactyle – à l’image du MONDE PERDU (celui de CONAN DOYLE, pas celui de CRICHTON). Dans LE DIABLE DU CRYSTAL PALACE, il est aussi question d’ l’A.N.I. le plus célèbre : NESSIE !
La série old school de BOURLAND propose du HARRY DICKSON au lecteur d’aujourd’hui. Paradoxalement, ce côté rétro lui offre un fantastique (c’est le cas de le dire !) bain de jouvence.
LE DIABLE est l’un des deux meilleurs romans d’une série de 4, avec le délirant PORTES DU SOMMEIL. Les deux bouquins ont l’immense mérite de présenter un formidable méchant mégalomane, aux projets insensés (une science-fiction qui évoque AU-DELA DU REEL, de RUSSEL, ou, pour les plus bisseux, METAMORPHOSIS, de GEORGE EASTMAN). Aucun amateur de pulps, de serials ou de JAMES BOND ne pourra résister au final du DIABLE DU CRYSTAL PALACE. A tel point qu’on aurait même très envie de revoir l’adversaire de nos sympathiques détectives dans les prochains volumes, un peu comme ce fut le cas pour certains ennemis de NICK CARTER (DOCTEUR QUARTZ) ou DICKSON (FLAX !).
On souhaite franchement longue vie à cette série fort bien écrite qui apporte un vent de fraîcheur au sein de la célèbre collection GRANDS DETECTIVES.

Informations


- Article rédigé par : Patryck Ficini
- Ses films préférés : Django, Keoma, Goldfinger, Frayeurs, L’Au-delà