Mort sur le gril

USA - 1985 - Sam Raimi
Titres alternatifs : Crimewave
Interprètes : Reed Birney, Louise Lasser, Bruce Campbell, Paul Smith, Brion James, Antonio Fargas

MORT SUR LE GRILL date de 1985 et s’est bâti au fil des années une petite réputation culte aussi peut-on se montrer surpris de le voir débarquer avec un tel retard en DVD.
Derrière ce métrage on retrouve le réalisateur Sam Raimi, sans doute désireux de changer un peu d’horizon entre EVIL DEAD et EVIL DEAD, 2 associé à ses vieux complices les frères Coen, lesquels n’avaient à ce moment réalisé que le très noir SANG POUR SANG et n’étaient pas encore devenus les chouchous de la critique.
L’histoire est en apparence simple et doit beaucoup aux classiques du film et du roman noir. Vic, un installateur de caméra de surveillance, va passer sur la chaise électrique pour divers crimes. Il nous raconte alors les circonstances ayant mené à son incarcération, après qu’il ait croisé le chemin de deux dératiseurs tueurs à gages décidés à supprimer tous les témoins d’un crime.
MORT SUR LE GRILL joue donc la carte des références et s’inspire surtout des dessins animés les plus survoltés pour aboutir à une sorte de Tex Avery avec des acteurs de chair et d’os. D’une durée de 80 minutes, le long-métrage ne laisse jamais ralentir le rythme, au risque de lasser un peu les moins réceptif, et aligne les poursuites folles, les gags burlesques, les traits d’humour (souvent noir) et les rebondissements avec une énergie vivifiante. Les auteurs n’hésitent pas non plus à verser dans le politiquement incorrect au cours de quelques scènes des plus réjouissantes.
Même si le scénario suit une vraie logique, le métrage disjoncte rapidement et verse dans une atmosphère surréaliste servie par la mise en scène inventive et énergique de Sam Raimi, utilisant ses fameux mouvements de caméra hors norme et une foultitude d’idées visuelles surprenantes. Les frères Coen, pour leur part, apportent leur science de l’intrigue, leurs références cinéphiliques et leurs dialogues ciselés avec amour et riche en répliques absurdes et géniales à la fois.
Ce trio peut s’appuyait sur une poignée d’interprètes en roue libre, dont Reed Birney qui joue avec beaucoup d’excès et de conviction le héros dépassé par les événements. Au niveau des acteurs on notera aussi la présence de Bruce Campbell dans le rôle impayable d’un dragueur des plus macho surnommé « le goujat ». L’immortel interprète de Ash devait à l’origine incarner le héros mais il hérita finalement (sous la pression des producteurs) de ce rôle plus modeste qui lui permet néanmoins de cabotiner outrageusement. Paul Smith et Brion James composent, pour leur part, un génial duo de tueurs détraqués capables d’éliminer aussi facilement les rats que les humains…ou même les héros.
La palette de couleurs éclatantes constitue également un des points les plus positifs du métrage et achève de lui donner ce cachet à la fois dessin animé, rétro et délicieusement kitsch, encore aidé par une bande sonore tout à fait appropriée au sujet.
MORT SUR LE GRILL ne sera sans doute pas du goût de tout le monde mais ceux qui désirent se payer l’équivalent cinématographique d’une montagne russe dont les freins viennent de lâcher apprécieront sans doute le voyage.

Retrouvez notre couverture de l’Etrange Festival 2012.


- Article rédigé par : Frédéric Pizzoferrato
- Ses films préférés : Edward aux Mains d’Argent, Rocky Horror Picture Show, Le Seigneur des Anneaux, Evil Dead, The Killer