The Sadness (2021) – Pure Holocauste!

Taiwan - 2021 - Rob Jabbaz
Titres alternatifs : Kū Bēi
Interprètes : Berant Zhu, Regina Lei, Tsu-Chiang Wang

Précédé d’une réputation flatteuse, le taïwanais The Sadness constitue la première réalisation du cinéaste canadien Rob Jabbaz, lequel se réfère à EVIL DEAD, BRAIN DEAD et autres titres gore des années ’80. Cependant, beaucoup pointent la similitude du récit avec la bande dessinée « Crossed » de Garth Ennis, THE SADNESS pouvant en constituer une adaptation officieuse. Le long-métrage se présente également comme le premier film d’horreur postpandémique inspiré par le Covid.

THE SADNESS (2021) – Pure Holocauste!

Film d’horreur postpandémique

Taiwan, aujourd’hui. Un virus, surnommé Alvin, se répand dans la population, causant des maladies légères proches de la grippe. Les virologues avertissent, sans succès, de la possibilité du virus de muter de manière beaucoup plus agressive mais les autorités refusent de prendre des mesures pour juguler l’épidémie. Dans la population, la défiance règne et de nombreux citoyens doutent de l’existence du virus. Ainsi, Jim et Kat poursuivent leur existence de jeune couple sans se préoccuper des malades croisés dans les rues. Kat se rend à la gare tandis que Jim prend un verre dans un café. Là, le jeune homme est témoin d’une scène de panique lorsqu’une femme âgée, subitement enragée, se précipite sur les consommateurs pour tenter de les dévorer.
Si l’intrigue est sommaire et les personnages hâtivement brossés, THE SADNESS délivre un climat morbide et désespéré effectif bien aidé par des effets gore « à l’ancienne » peu ragoutants. Le film constitue, en effet, un déferlement de meurtres, viols, mutilations et autres carnages perpétrés de manière très brutaux et au premier degré. En dépit de quelques notes d’ironie ou d’humour très noir, le cinéaste prend au sérieux son récit, ce qui le différencie de son modèle, le fameux EBOLA SYNDROME. Il plonge dans la tripaille et sexualise les attaques pour augmenter le quota malaisant d’un programme définitivement déconseillé aux estomacs délicats.

THE SADNESS (2021) – Pure Holocauste!

Gorefest

Dans son déroulé, THE SADNESS se conforme aux tropes du film d’infectés, sous-genre enfanté par les « zombie movies » et dont une des plus belles réussites reste le diptyque 28 JOURS PLUS TARD / 28 SEMAINES PLUS TARD. L’ampleur de la pandémie décrite et sa propagation rapide apparente également l’ensemble à un « film catastrophe » dont il reprend une convention : le couple séparé par les événements qui tente de survivre.
Ramassé sur un peu plus de 90 minutes, une durée adéquate pour ne pas ennuyer le spectateur, THE SADNESS reste donc une bonne « gore fest » qui enchantera les amateurs de spectacle régressif. Les maquillages « à l’ancienne » vengent le public de trop nombreux effets sanglants numériques et le tout constitue, sans nul doute, une belle réussite dans son domaine. Inutile donc de s’appesantir sur la légèreté de l’intrigue, le message pseudo politique lourdement assénée ou l’interprétation souvent moyenne. Mieux vaut se délecter de la boucherie proposée, laquelle remplit parfaitement son contrat. Ce qui est à la fois la force de THE SADNESS (pours les amateurs) et sa faiblesse (pour un public moins extrême).

Acheter chez Metaluna

Bande annonce

THE SADNESS | bande-annonce vostfr

- Article rédigé par : Frédéric Pizzoferrato
- Ses films préférés : Edward aux Mains d’Argent, Rocky Horror Picture Show, Le Seigneur des Anneaux, Evil Dead, The Killer - Ses auteurs préférés - Graham Masterton, Christophe Lambert, Thomas Day, Stephen King, Clive Cussler, Paul Halter, David Gemmell

anciens numéros de sueurs froides
Votre soif de lecture n'est pas rassasiée ?
Téléchargez les anciens numéros de Sueurs Froides

Inscrivez-vous à la liste de diffusion de Sueurs Froides et accédez au téléchargement des anciens numéros de Sueurs Froides :

  • une tranche d'histoire du fanzinat français
  • 35 numéros
  • de 1994 à 2010
  • un index est disponible pour chercher un film ou un dossier
  • près de 1800 films critiqués

Share via
Copy link
Powered by Social Snap