Trust

USA - 2010 - David Schwimmer
Interprètes : Clive Owen, Catherine Keener, Liana Liberato, Jason Clarke

Une adolescente communique longuement par internet avec un jeune homme de son âge. Le jour de le rencontrer, elle découvre qu’il s’agit en fait d’un homme d’âge mûr, mais se laisse convaincre d’aller à l’hôtel. Ensuite, alors qu’elle essaie de démêler ses sentiments, elle ne comprend pas les réactions de ses parents, et la ténacité du FBI.

David Schwimmer est surtout connu pour sa participation à la célèbre série télé « Friends », bien que ce ne soit pas sa seule participation télévisuelle. On le retrouve ainsi dans la première saison de « NYPD Blue » et dans « Bands Of Brothers ». La série « Friends » lui a cependant permis de s’essayer à la réalisation (il a dirigé plusieurs épisodes) et, après l’arrêt de la série, il s’est lancé dans la réalisation de quelques films cinéma. Il revient avec TRUST, nanti d’un joli casting. On retrouve ainsi Clive Owen, qui incarne avec talent le père traumatisé par ce qui arrive à sa fille, entre désespoir et colère, et Jason Clarke en agent du FBI. Ce dernier a joué entre-autre dans la série « Chicago Code » un rôle assez similaire. TRUST était présenté hors-compétition lors de la huitième édition du Festival International du Film Policier de Liège.

Dès les premières images, nous comprenons que David Schwimmer désire, dans cette histoire de viol pédophile, capter le point de vue d’Annie, la victime. Pour ce faire, il prend son temps et nous présente son personnage, adolescente de quatorze ans plutôt forte de caractère, discutant longuement sur internet avec Charlie, qu’elle n’a jamais rencontré. Le réalisateur prend son temps, nous montre sa vie, celle de ses parents, de son frère, ce dernier préparant son départ pour l’université. Et toujours nous la voyons chatter avec Charlie. Leurs échanges apparaissent à l’écran, des conversations sobres, amicales.
Progressivement, Annie découvre que son ami est plus vieux qu’elle le pense. L’actrice, prodigieuse, parvient à la perfection à montrer ses doutes, ses inquiétudes mais, rassurée par Charlie, elle va jusqu’à le rencontrer, et à coucher avec ce pédophile. David Schwimmer, confiant envers son actrice et envers les acteurs qui l’entourent (Cliwe Owen est excellent, entre rage, perte de repère, souffrance), déploie une réalisation sobre, parfaite pour le film.
TRUST possède cependant quelques problèmes de rythme dans sa deuxième partie. L’enquête du FBI y prend une place trop importante bien qu’elle soit nécessaire pour faire comprendre à Annie, qui, pendant longtemps, est persuadée que rien de mal n’est arrivé et que tous, autour d’elle, sont fous, qu’elle a bien été violée. Cependant, l’enquête abandonne trop longtemps Annie, et aurait méritée d’être traitée encore plus en filigrane.
David Schwimmer, avec ce film, a su saisir avec justesse l’horreur du piège internet et ce que peut subir une jeune fille incapable de saisir la portée de ce qu’elle subit et, allant jusqu’au bout de son idée, il fait comprendre à quel point le combat est difficile.TRUST est ainsi un film nanti de quelques longueurs, mais poignant et très beau. Bien que classique dans son scénario, il se démarque par son traitement juste et touchant, qui évite d’aller trop loin dans le pathos.


- Article rédigé par : Yannik Vanesse


=> Pour prolonger votre lecture, nous vous proposons ce lien.