Un coin tranquille à la campagne

Italie - 1968 - Elio Petri
Titres alternatifs : A quiet place in the country, Un tranquillo posto di campagna
Interprètes : Franco Nero, Vanessa Redgrave, Georges Géret, Gabriella Grimaldi

Le peintre contemporain à succès Leonardo Ferri est en pleine crise artistique. Il découvre une vieille demeure campagnarde abandonnée qui l’attire irrésistiblement. Il l’acquière et découvre rapidement que pendant la guerre, Wanda, jeune adolescente de mœurs libre, y fut tuée. Cette histoire l’obsède très vite et inquiète sa compagne Flavia. La santé mentale de Leonardo semble en chute libre.

Coïncidence, UN COIN TRANQUILLE A LA CAMPAGNE était programmé dans le cadre du festival Offscreen, à peu près au moment du décès de son scénariste, l’immense Tonino Guerra, qui suit de peu celui de Théo Angelopoulos pour qui il écrivit nombre de scénarios.

UN COIN TRANQUILLE A LA CAMPAGNE se situe dans la carrière d’Elio Petri entre LA DIXIEME VICTIME (1965) et ENQUETE SUR UN CITOYEN AU DESSUS DE TOUT SOUPÇON (1970). Tourné en 1968, il est symptomatique de la vague de films explorant de nouvelles formes qui s’emparait alors du cinéma. Par exemple, à la même époque, Tinto Brass se lance lui aussi dans une série de trois œuvres d’avant-garde formelle. Mais si la mise en scène de Petri est moins éclatée que celle de Tinto Brass, elle cherche cependant à se renouveler et se raccorde au thème du film, exploration d’un esprit torturé.

« Le sujet remonte à 1962, je l’avais écrit avec Tonino Guerra mais je n’ai pu le tourner qu’en 1967. C’est le portrait d’un artiste, d’un intellectuel bourgeois et de sa scission.
Un peintre qui a tenté de changer les formes, les formules et qui se trouve prisonnier du système de production en série. D’ici sa fuite vers les phantasmes de sa culture romantique. On était arrivé à la veille du ’68 et c’était mon dernier film avant Enquête sur un citoyen au dessus de tout soupçon et avant que je ne commence à faire des films qui pouvaient être utiles à quelque chose. » Elio Petri, d’après le livre “L’avventurosa storia del cinema italiano”.

Et pour ceux qui n’auraient pas immédiatement compris que l’on suit les méandres de la psyché de Leonardo, une référence au monde intérieur d’Alice au pays de merveilles vient nous le rappeler avec Leonardo faisant repeindre en rouge les arbres de sa propriété, tel la reine de cœur. La référence est d’autant moins gratuite que les arbres bordent le mur où la jeune Wanda a trouvé la mort.

On peut aussi se demander si le prénom de la jeune fille n’est pas une discrète référence à La vénus à la fourrure. Car s’il n’y a pas de masochisme dans l’attitude de Leonardo, sa fascination pour la disparue confine au fétichisme.

Film sur la peur de l’artiste, la perte de ses repères, la dépression, UN COIN TRANQUILLE A LA CAMPAGNE gagnera à se regarder dans la foulée du HUIT ET DEMI (1963) de Fellini.

La musique est signée par Ennio Morricone qui développe ici son côté expérimental et dissonant, celui qu’on retrouvera à la même époque pour ses compositions pour Dario Argento.

La présence à l’affiche de Vanessa Redgrave n’est pas innocente. Révélée deux ans plus tôt par Antonioni sur BLOW UP – déjà scénarisé par Tonino Guerra -, elle incarne cette fois la compagne de Franco Nero, peintre de son état, qu’elle s’occupe de manager et dont elle protège les intérêts financiers. On reste donc dans le domaine artistique, sur lequel se greffe une histoire de meurtre. A celui caché dans la photo de BLOW UP se substitue ici le mystère de la mort de Wanda.

Les amateurs de bis transalpin auront également reconnu derrière la servante Egle l’actrice Rita Calderoni, dont la courte carrière (1968-1983) est parsemée de titres relevant du ciné trash : LA RELIGIEUSE DE MONZA, DELIRIO CALDO, NUDA PER SATANA…

Franco Nero est en pleine ascension : révélé en 1966 par le DJANGO de Sergio Corbucci, il sera un des plus fidèles acteurs du meilleur des westerns italiens, mais saura en même temps sortir de ce genre. Il tourne ainsi dès 1967 avec Vanessa Redgrave, lui Lancelot, elle Guenièvre dans le CAMELOT de Joshua Logan. Vanessa Redgrave venait de se séparer de son mari, le réalisateur Toni Richardson (pour qui elle tournera LE MARIN DE GIBRALTAR et LA CHARGE DE LA BRIGADE LEGERE). Elle nouera vite une nouvelle idylle avec Franco Nero. Elio Petri les fait donc rempiler à l’écran ensemble l’année suivante dans UN COIN TRANQUILLE A LA CAMPAGNE.

UN COIN TRANQUILLE A LA CAMPAGNE est sorti en salle en France le 14 août 1969.

Retrouvez nos chroniques du Festival Offscreen 2012.


- Article rédigé par : Philippe Delvaux
- Ses films préférés : Marquis, C’est Arrivé Près De Chez Vous, Princesse Mononoke, Sacré Graal, Conan le Barbare


=> Pour prolonger votre lecture, nous vous proposons ce lien.