Un texte signé André Quintaine

Japon - 2003 - Kenta Fukasaku, Kinji Fukasaku
Interprètes : Tatsuya Fujiwara, Natsuki Kato, Yuma Ishigaki, Ai Iwamura, Mitsuru Murata, Riki Takeuchi

asian-scans

Battle Royale 2

Le Japon est un pays où les jeunes sont sensés respecter leurs aînés, où en tout cas, c’est l’image que l’on en a. Lorsque, après le décès de Kinji Fukasaku, on apprend que c’est nul autre que son fils qui reprend le tournage de BATTLE ROYALE 2, on se croit sauvé.
Voilà, en résumé, ce que j’aurais voulu écrire de BATTLE ROYALE 2 : “Il n’est peut-être pas aussi excellent que son illustre prédécesseur, mais il reste néanmoins un très bon remake.” Malheureusement, le constat est tout autre.

Ca commence comme le premier. Des jeunes débarquent d’un bus pour rencontrer leur professeur (Riki Takeuchi qui n’a jamais fait autant de grimaces, même dans les Miike). Celui-ci s’applique à leur expliquer les règles du jeu. Les médias sont déjà là, assoiffés de curiosité. Le but du jeu n’est pas de s’entre-tuer cette fois-ci. Il faut descendre le survivant du dernier BATTLE ROYALE. Celui-ci s’est terré avec ses compagnons sur une île. Depuis son exploit lors du premier BATTLE ROYALE, il a monté un groupuscule terroriste dont la finalité est d’expédier ad patres tous les adultes. Son dernier méfait, le dynamitage d’une demi-douzaine de tours, a fait grand bruit !

Première déception du film, les filles (les garçons, on s’en fout) ne restent pas en tenue d’écolière. Elles sont obligées de porter des treillis qui sont quand même beaucoup moins sex ! Deuxième déception, le jeu intègre une petite innovation franchement pas terrible. Désormais, chaque participant doit jouer en équipe avec un autre jeune. Leurs colliers sont reliés et si l’un des deux meurent, l’autre meurt aussi car son propre collier explose. Le problème est que, par conséquent, le jeu se termine deux fois plus vite. C’est vraiment dommage pour le spectateur. L’hécatombe est néanmoins impressionnante. Les jeunes ne survivent en effet pas longtemps lors de l’assaut de l’île occupée par les terroristes. Ils tombent comme des mouches et comme aucun d’entre eux n’est charismatique, on ne s’intéresse jamais à leur sort. A ce niveau, c’était l’une des grandes qualités de BATTLE ROYALE dans lequel on s’attachait toujours aux personnages, même si leur temps d’apparition à l’écran était souvent très court…
En outre, l’assaut de la forteresse des terroristes ressemble beaucoup trop aux 20 premières minutes d’IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN. Résultat, la première heure de BATTLE ROYALE 2 lui donne un mauvais air de sous-produit du film de Spielberg.
Pourtant, après avoir supporté la seconde heure de BATTLE ROYALE 2, on en vient à regretter ces fameuses 60 premières minutes qui ont au moins l’avantage d’être truffées de scènes d’action, d’explosions, etc. La première heure de BATTLE ROYALE 2, c’est l’éclate totale. La deuxième, c’est la catastrophe absolue.

BATTLE ROYALE 2 aurait pu être un produit honnête s’il s’était arrêté au bout des 60 minutes, mais non, et la suite le détruit complètement. On a alors droit à un étalage de scènes incroyablement mièvres. On y parle d’héroïsme et de sacrifice d’une façon tellement surlignée que ça en devient insupportable. Ca parle, ça cause et ça discute à n’en plus finir d’une philosophie à deux sous. Les acteurs surjouent et le réalisateur en fait des tonnes dans les envolées lyriques afin d’appuyer le beau combat des terroristes.

Il Reste de BATTLE ROYALE 2 sa première heure flamboyante même si tout ce qui est montré dans le domaine de l’action n’est ni neuf, ni même réellement passionnant. Tout est filmé en très gros plan. Le réalisateur refuse les plans larges comme s’il voulait copier les Américains. Et c’est après les avoir si bien plagiés dans la mise en scène que le film se permet un message profondément anti-américain. Il faut néanmoins avoir de belles grosses couilles et des poils sous les bras pour oser assimiler les Américains à des envahisseurs et louer le sacrifice des terroristes à l’heure actuelle. Problème : le message est franchement trop souligné. Il est même carrément surligné, écrit en Arial taille 25 et en gras. Les tours qui s’effondrent en début de film étaient sans doute suffisantes pour que l’on comprenne où le film voulait en venir. BATTLE ROYALE 2 n’est finalement qu’un petit film raté et même pas aussi provocateur que ça en plus.




Chers lecteurs,
aidez-vous à financer le site
et de nouveaux numéros de Sueurs Froides
en versant un don à notre éditeur.



Votre soif de lecture n'est pas rassasiée ?
Téléchargez les anciens numéros de Sueurs Froides


Inscrivez-vous à la liste de diffusion et accédez au
téléchargement des anciens numéros de Sueurs Froides :
- Une tranche d'histoire du fanzinat français
- 36 numéros de 1994 à 2010
- Près de 1800 films critiqués
Un index est disponible pour chercher un film ou un dossier
CLIQUEZ ICI.

Article rédigé par : André Quintaine

Ses films préférés : Frayeurs, Les Griffes de la Nuit, Made in Britain, Massacre à la Tronçonneuse, Freaks

Share via
Copy link