Un texte signé André Quintaine

Corée du Sud - 2004 - Kim Tae-kyeong
Titres alternatifs : Ryeong aka Ghost
Interprètes : Kim Ha-Neul, Nam Sang-mi, Bin, Yi Shin

asian-scans

Dead Friend

Ji-Won est une jeune étudiante qui vient de perdre la mémoire à la suite d’un grave accident. Elle ignore son passé, mais se rend compte que tout le monde autour d’elle semble la détester. En outre, deux de ses anciennes amies trouvent la mort, noyées. Ses autres camarades de classe lui mettent alors ces deux morts sur le dos. Qu’a t’elle fait de si terrible avant de perdre la mémoire ? En outre, depuis quelque temps, d’étranges hallucinations viennent la perturber durant lesquelles une petite fille semble la suivre un peu partout.

DEAD FRIEND est un film particulièrement honnête. Il ne se cache pas des films qui l’ont inspiré. Sans gêne, il mélange allègrement RING et DARK WATER dans une ambiance et un scénario emprunté à la série des WHIS-PERRING CORRIDORS (MEMENTO MORI et WISHING STAIRS étant les derniers titres de la trilogie). Une fois que vous savez ça, vous avez une idée exacte de ce à quoi ressemble le film.

DEAD FRIEND reste malgré tout sympathique. Il est efficace et très bien rythmé. Les personnages sont crédibles et suffisamment approfondis psychologiquement pour être intéressants. Les scènes d’effroi avec les apparitions du fantôme qui ressemble trait pour trait à Sadako sont parfaitement dignes de celles de RING. Le problème de DEAD FRIEND reste malgré tout qu’il manque totalement et complètement d’imagination. On n’y trouve rien qui n’a pas déjà été vu auparavant. Le film fonctionne néanmoins et l’on ne s’y ennuie pas vraiment, mais jamais on ne se sent véritablement impliqué dans ce qui se déroule à l’écran. De même, les scènes de terreur ne sont jamais effrayantes. On ne peut pas ne pas penser à RING en les regardant. En outre, si elles sont si efficaces dans RING, c’est aussi et surtout parce qu’elles sont placées dans un contexte véritablement effrayant. Dans DEAD FRIEND, encore une fois, on ne ressent aucune tension du début à la fin du film. DEAD FRIEND n’est donc qu’une sorte de sous-produit luxueux. Les excellents faiseurs coréens réussissent à en faire un produit sympathique mais pas un film indispensable.




Chers lecteurs,
aidez-vous à financer le site
et de nouveaux numéros de Sueurs Froides
en versant un don à notre éditeur.



Votre soif de lecture n'est pas rassasiée ?
Téléchargez les anciens numéros de Sueurs Froides


Inscrivez-vous à la liste de diffusion et accédez au
téléchargement des anciens numéros de Sueurs Froides :
- Une tranche d'histoire du fanzinat français
- 36 numéros de 1994 à 2010
- Près de 1800 films critiqués
Un index est disponible pour chercher un film ou un dossier
CLIQUEZ ICI.

Article rédigé par : André Quintaine

Ses films préférés : Frayeurs, Les Griffes de la Nuit, Made in Britain, Massacre à la Tronçonneuse, Freaks

Share via
Copy link