Un texte signé Michaël Guarné

Hong-Kong - 2008 - Soi Cheang
Titres alternatifs : Shamo
Interprètes : Shawn Yue, Francis Ng, Ryo Ishibashi

asian-scans

Coq de Combat

Après DOG BITE DOG, polar très cru à l’ambiance particulièrement glauque, certaines espérances se sont vues placées en la personne de Soi Cheang quant à son film COQ DE COMBAT. Clairement destiné à un public adulte, le manga d’Izo Hashimoto et Akio Tanaka, une fois retranscrit sur grand écran, devrait mériter la mention ‘Catégorie 3’ dans un soucis d’adaptation totale. Or, ce n’est malheureusement pas le cas…

Petit rappel des faits pour ceux qui n’auraient pas lu le manga. Ryo Narushima, jeune lycéen de seize ans, tue froidement ses parents sous l’œil effrayé de sa sœur. Envoyé en maison de correction, il subit les pires violences imaginables de la part des détenus et des gardiens. Un certain Kenji Kurokawa entre alors en jeu. L’homme en question, enfermé pour tentative d’assassinat du Premier Ministre japonais, est chargé de donner des cours de karaté aux détenus afin de canaliser un minimum leurs penchants bestiaux. Deux ans plus tard, Ryo, enfin ‘libre’, se met en tête de participer à des tournois de Lethal Fight…

Autant DOG BITE DOG a clairement remis l’ex-colonie britannique au devant de la scène en matière de film d’action sans concession, autant COQ DE COMBAT entache la réputation du pays à fournir des bobines de qualité dans le genre. C’est simple, l’essence même du manga, à savoir sa violence mais également son côté dénonciateur d’une société à la dérive, tout ici est adouci afin de toucher un large public. Le réalisateur avoue avoir voulu atténuer délibérément la brutalité du manga, et le moins que l’on puisse dire c’est que ça se voit.
Certes, quelques scènes se permettent néanmoins de suggérer plus ou moins directement la virulence présente dans le support d’origine, comme les séquences où Ryo est victime des agressions physiques de plusieurs détenus. C’est d’ailleurs peut-être le seul aspect du manga qui est repris : la violence de Ryo entraîne à son tour d’autres actes de même nature. D’abord son parricide, puis les brimades des détenus, et enfin les combats sur le ring… Un effet boule de neige impossible à arrêter en somme.
Quoi qu’il en soit, on ressent globalement moins la rage presque animale de Ryo. Peu de choses sont montrées, ce qui ne colle pas vraiment au personnage qui du coup paraît trop gentillet, et donc pas assez crédible.

La mise en scène demeure quant à elle trop étouffante. Trop de coupes durant les affrontements nous empêchent de véritablement y prendre part. Certains plans larges du ring et de la foule font même pâle figure en matière d’immersion tant on a l’impression qu’il y a trois personnes à tout casser dans une salle supposée être comble. De nombreux détails qui, mis bout à bout, nous sabrent quelque peu la vision du film.
Un film qui en tout cas va pleinement à l’encontre de toute production hongkongaise de kung-fu traditionnelle, surtout sur le plan éthique. Là où les bobines de la Shaw Brothers prônaient un apprentissage à la dure du héros de même qu’un certain dépassement de soi, COQ DE COMBAT impose ses propres règles peu orthodoxes. L’usage de stéroïdes par Ryo est ainsi encouragé par son maître en personne !

Soi Cheang aura donc réalisé une œuvre bâtarde. A trop vouloir faire de concessions, le spectateur y perd définitivement au change. Shawn Yue porte comme il peut le personnage phare du manga sur ses épaules. Le résultat, peut-être un brin plus réussi que dans DRAGON TIGER GATE, autre adaptation d’un manga sur grand écran avec le même acteur, s’avère assez bancal. Un coup d’essai en demi-teinte donc.




Chers lecteurs,
aidez-vous à financer le site
et de nouveaux numéros de Sueurs Froides
en versant un don à notre éditeur.



Votre soif de lecture n'est pas rassasiée ?
Téléchargez les anciens numéros de Sueurs Froides


Inscrivez-vous à la liste de diffusion et accédez au
téléchargement des anciens numéros de Sueurs Froides :
- Une tranche d'histoire du fanzinat français
- 36 numéros de 1994 à 2010
- Près de 1800 films critiqués
Un index est disponible pour chercher un film ou un dossier
CLIQUEZ ICI.

Article rédigé par : Michaël Guarné

Ses films préférés :

Share via
Copy link