Un texte signé Sophie Schweitzer

France - 2024 - Hervé Hernu, Gaylord Kemp

chroniques-infernales

Les voraces de Hervé Hernu et Gaylord Kemp (2024)

À l’occasion du roman Les voraces, Hervé Hernu et Gaylord Kemp associent leurs plumes pour donner vie aux aventures effroyables de l’auteur Antoine Abot.

Antoine Abot a connu le succès grâce à son premier roman, seulement sa carrière s’épuise. Ses derniers romans ne se vendent plus et l’argent finit par s’épuiser. Alors qu’il connaît une traversée du désert, une mystérieuse organisation lui offre une très belle somme pour écrire des nouvelles à partir d’éléments qu’ils lui confient. Antoine voyant une solution de facilité à ses problèmes financiers accepte, mais rapidement, il déchante. Qui sont ces gens et pourquoi lui imposent-ils autant de règles ? Surtout, les éléments qu’ils lui confient viennent-ils de véritables scènes de crime ? Quand il réalise où il a mis les pieds, il est déjà trop tard pour s’enfuir.

Un thriller palpitant

Paru chez les éditions Faute de Frappe, amoureuses de polar et d’horreur, Les Voraces prend la forme d’un thriller pour s’aventurer dans un univers horrifique qui réutilise les codes du genre. L’organisation mystérieuse, l’auteur qui se perd dans ses écrits, qui craint d’être contaminé par les horreurs qu’il écrit, ce sont des thèmes qui ont déjà été creusés par le passé. On peut penser à Stephen King et à sa part des ténèbres, à la saga Hostel ou encore à Martyrs. Cependant, la force de Les Voraces est de rester au plus proche du réel et de s’inscrire dans un quotidien reconnaissable. L’organisation pourrait bien exister sur le dark net. Quant au questionnement de la part de ténèbres en nous, elle a toujours été présente. Mêlant avec adresse ces deux thématiques, Les Voraces développe un univers passionnant à découvrir qui peut plaire aux amateurs du genre comme aux néophytes.

En effet, le personnage de Antoine ne connaît rien à tout cela. Il écrit des romans noirs, mais il semble assez ignorant de cet univers dans lequel il va plonger. Sa naïveté se perçoit dès le début. Il accepte sans vraiment se poser de question, ne songeant qu’à l’argent qu’il va gagner. Ce qui, dans sa situation financière, se comprend. Ce n’est qu’ensuite, qu’au fil du temps et de ses déconvenues qu’il va se poser les bonnes questions. Trop tard, évidemment. Le personnage est une porte d’entrée pour le lecteur, une manière de découvrir cette organisation et ce qu’il s’y trame. C’est aussi un bon moyen de faire frissonner le lecteur !

Une immersion dans l’horreur

Mais les deux auteurs n’oublient pas qu’ils ont aussi affaire à des amateurs d’horreur et que les lecteurs ne seront pas tous ignorants des rouages de l’œuvre. Aussi ont-ils distillé un mystère. Antoine est-il aussi innocent qu’il en a l’air ? N’a-t-il pas, lui aussi, une part d’obscurité ? Ne serait-ce pas pour cela que l’organisation l’a choisi ? Ne serait-ce pas cette part d’obscurité qui alimente ses écrits ? Cette question essentielle, tout auteur d’horreur se l’est posée, tout amateur de fait divers se la pose. Et les auteurs de Les Voraces la posent au lecteur. Vous qui aimez les frissons, ne pensez-vous pas être attirés par les ténèbres vous aussi ? Et c’est une ambivalence intéressante qui donne de la profondeur au roman.

Pour nous plonger dans ces abîmes, deux auteurs ont réuni leurs forces. Hervé Hernu est un habitué du polar. Il a déjà écrit sur des tueurs en série dans Les Cris de l’Ange, des adolescents meurtriers dans Black Sect, mais aussi sur des vampires hantant un château dans Vampires ! Gaylord Kemp de son côté vient de la littérature pour l’enfance, dans laquelle il a parfois effleuré le genre du thriller ou du polar. C’est à cette occasion qu’il a déjà pu collaborer avec Hervé Hernu. C’est sa première immersion dans le genre horrifique, qu’on peut qualifier de réussite.





Chers lecteurs,
aidez-vous à financer le site
et de nouveaux numéros de Sueurs Froides
en versant un don à notre éditeur.



Votre soif de lecture n'est pas rassasiée ?
Téléchargez les anciens numéros de Sueurs Froides


Inscrivez-vous à la liste de diffusion et accédez au
téléchargement des anciens numéros de Sueurs Froides :
- Une tranche d'histoire du fanzinat français
- 36 numéros de 1994 à 2010
- Près de 1800 films critiqués
Un index est disponible pour chercher un film ou un dossier
CLIQUEZ ICI.

Article rédigé par : Sophie Schweitzer

Ses films préférés : Le bon, La brute et le Truand, Suspiria, Mulholland Drive, Les yeux sans visage, L'au-delà - Ses auteurs préférés - Oscar Wilde, Sheridan LeFanu, Richard Mattheson, Stephen King et Poppy Z Brite

Share via
Copy link