Un texte signé Sophie Schweitzer

Italie - 1972 - Luciano Ercoli
Titres alternatifs : Le foto proibite di una signora per bene
Interprètes : Susan Scott, Ernesto Gastaldi

retrospective

Photos interdites d’une bourgeoise – Giallo érotique

PHOTOS INTERDITES D’UNE BOURGEOISE est l’un des trois giallos réalisés par Luciano Ercoli. Cette trilogie a pour point commun une jolie rousse pourchassée par un bourreau plus proche d’elle qu’elle ne le pensait, une image particulièrement soignée, et une musique entêtante. Les trois films bénéficient également de la présence en leur casting de la magnifique Nieves Navarro, créditée comme Susan Scott, qui joue ici la belle et impudique Dominique. Si dans LA MORT CARESSE A MINUIT et NUIT D’AMOUR ET D’ÉPOUVANTE Susan jouait l’ingénue héroïne, ici elle est incarnée par Dagmar Lassander, une actrice et modèle allemande qui a fait carrière en Italie. Leur duo est très beau et mis en valeur par des tenues de haute couture aux couleurs magnifiées par la photo.

Minou est une épouse exemplaire jusqu’à ce qu’elle tombe sur un homme étrange qui va opérer sur elle un terrible chantage afin d’obtenir ses faveurs sexuelles. Craignant le jugement de son mari, un industriel en difficulté financière, elle se tourne vers son amie Dominique aux mœurs légères en espérant obtenir de l’aide de sa part. Mais les conseils de celle-ci semblent empirer à chaque fois la situation, ne laissant guère de choix à la très prude Minou. Si bien qu’on peut se demander si cette amie lui veut vraiment du bien.

PHOTOS INTERDITES D'UNE BOURGEOISE 03

Dans PHOTOS INTERDITES D’UNE BOURGEOISE, on retrouve l’opposition assez classique entre la femme frigide, voire frustrée, ici Minou, et la femme décomplexée et impudique, Dominique, assez régulièrement présente dans les giallos notamment ceux de Lucio Fulci. La ressemblance physique entre les deux femmes laisse à penser d’ailleurs que l’une est le double de l’autre, dans une veine très hitchcockienne, soulignée par les tenues des demoiselles, et le caractère noir que prend le film sur la fin avec un vrai jeu de manipulation et de twist.

Cette même dualité se retrouve dans les personnages masculins. Le mari, Peter, est représenté comme un homme qui échoue, dans son mariage, dans son travail, si bien qu’on devine une certaine impuissance en lui, et un manque dans le couple. Un manque d’autant plus fort qu’il n’est pas uniquement sexuel, mais aussi sentimental. À l’opposé Simon Andreu campant le maître chanteur est excessif, joueur et taquin, il offre à voir une sexualité extrême, donnant dans le BDSM lorsqu’il soumet Minou à ses pervers désirs le tout dans des décors dignes d’un strip club.

PHOTOS INTERDITES D'UNE BOURGEOISE 02

Évidemment, le film parle autant de sexualité, de relation, de désir et de frustration, que de mensonge et de non-dit. Des thématiques qui paraissent évidentes dans un couple, d’autant plus un couple bourgeois à qui tout devrait sourire. Cependant, le film ne sombre jamais dans le misérabilisme. Les personnages sont attachants par leur piquant et leurs charmes qui envoûtent le spectateur. Cela est dû à la fois à la beauté du casting, mais également par le au travail assez incroyable du chef opérateur Alejandro Ulloa, souligné par le travail du chef décorateur qui donne parfois dans des atmosphères lynchienne comme dans la chambre des tortures sexuelles avec les rideaux rouges, le contraste entre le noir des murs et le blanc des mains sortant des murs.

PHOTOS INTERDITES D'UNE BOURGEOISE 01

Ces mains qui ne manquent pas de rappeler RÉPULSION de Roman Polanski où durant une célèbre scène, le personnage campé par Catherine Deneuve sombre dans la folie en croyant voir des mains jaillir des murs pour l’attraper. La folie étant une thématique pourchassée par le film où l’on voit Minou lutter contre la peur que lui inspire son bourreau, contre le traumatisme que produira ce chantage. Bien que le film ne cherche pas vraiment à s’attaquer au délicat sujet du harcèlement sexuel, restant avant tout un thriller psychologique, il n’empêche qu’il prend le soin de retranscrire l’impact de cet abominable chantage et de cette emprise sur son héroïne.

Enfin, il faut souligner la beauté de la musique écrite par Ennio Morricone qui sait jouer parfaitement entre l’innocence du personnage, le drame de ce qu’elle vit, et l’intensité des émotions ressenties.

Acheter chez Le Chat qui fume



Spécifications du DVD/Bluray sur le site de Sin'Art

BANDE ANNONCE :


Chers lecteurs,
aidez-vous à financer le site
et de nouveaux numéros de Sueurs Froides
en versant un don à notre éditeur.



Votre soif de lecture n'est pas rassasiée ?
Téléchargez les anciens numéros de Sueurs Froides


Inscrivez-vous à la liste de diffusion et accédez au
téléchargement des anciens numéros de Sueurs Froides :
- Une tranche d'histoire du fanzinat français
- 36 numéros de 1994 à 2010
- Près de 1800 films critiqués
Un index est disponible pour chercher un film ou un dossier
CLIQUEZ ICI.

Article rédigé par : Sophie Schweitzer

Ses films préférés : Le bon, La brute et le Truand, Suspiria, Mulholland Drive, Les yeux sans visage, L'au-delà - Ses auteurs préférés - Oscar Wilde, Sheridan LeFanu, Richard Mattheson, Stephen King et Poppy Z Brite

Share via
Copy link