Un texte signé André Quintaine

Tchécoslovaquie - 1972 - Juraj Herz
Interprètes : Iva Janzurová, Josef Abrhám, Nina Divísková, Petr Cepek, Josef Somr, Jirí Kodet, Jirí Lír, Ivan Palúch...

retrospective

Morgiana – la Belle et la Bête

Dernier apport à la Nouvelle Vague tchèque, Morgiana est une fable sombre, dans laquelle une femme, méchante et autoritaire, aspire à se débarrasser de sa sœur, gentille, naïve et douce. La censure tchécoslovaque voyait dans cette histoire, à première vue inoffensive, une allégorie, celle de la violence de Staline face à la légèreté du printemps de Prague. En conséquence, les juges n’hésitèrent pas à retirer Morgiana de la circulation…

Dans la Tchécoslovaquie du 19e siècle, Klara et Viktorie sont deux jeunes sœurs, riches de surcroît. Klara est pétillante, toujours d’humeur joueuse, tandis que Viktorie est pleine de ressentiment et d’aigreur. La pince-sans-rire est d’ailleurs jalouse de sa jumelle, dont elle envie la beauté et la frivolité. Lorsque le père passe l’arme à gauche, la lecture du testament révèle des derniers souhaits qui ne font pas l’unanimité… La somptueuse demeure familiale, entre autres, devient la propriété de Klara… C’en est trop pour Viktorie, qui décide alors de laisser libre cours à ses funestes inclinaisons. Ainsi, et grâce à l’aide d’une alchimiste, elle fait l’acquisition d’un poison qu’elle offre à sa sœur. Mais Klara ne meurt pas, en tout cas, pas aussi vite que prévu. C’est alors que la sorcière commence à faire chanter Viktorie, ce qui aura pour conséquence d’amener la jeune femme à s’enfoncer dans le mensonge, le meurtre et le crime.

Une narration non conventionnelle

Morgiana 06
Morgiana 08

À quelle époque se déroule donc Morgiana ? Des éléments modernes sont évoqués, laissant planer le doute… Et pourtant, décors et costumes suggèrent une époque bien plus ancienne. Ainsi, l’impression d’assister à un rêve étrange est parfaitement relayée par une narration qui opte pour son propre langage visuel. Celui-ci se base sur les deux personnages que tout oppose. Le bien et le mal sont pourtant incarnés par la même actrice : Iva Janžurová. La comédienne de théâtre venait de percer au cinéma en 1966, à l’occasion du film Un carrosse pour Vienne. Par la suite, elle deviendra d’abord une actrice de séries. Au service du film Morgiana et de ses personnages aux antipodes, Iva Janžurová excelle, au point où l’on peut penser avoir affaire à deux actrices différentes…

Une leçon de vie

Morgiana 03
Morgiana 01

Deux sœurs dissemblables. L’une est gentille, pleine de bonté. L’autre mauvaise, gouvernée par la haine. Une fois empoisonnée par sa sœur aigrie, Klara, la positive, se retrouve clouée au lit. Viktorie, pour sa part, a toute liberté de se déplacer. Et pourtant, elle reste la plupart du temps cloîtrée dans ses appartements, certes luxueux mais totalement sinistres. Elle consacre son temps à comploter contre sa sœur. Et, si elle sort, c’est pour commettre des actes sournois ou faire du mal à ses proches, en cachette. À l’inverse, la gentillesse de Klara lui permet, même alitée, de rencontrer différents protagonistes qui se soucient de sa santé. Le médecin tente tout ce qui est en son pouvoir pour trouver un remède. Même souffrante, Klara enchante les hommes et connaît quelques amants… Les mêmes qui se détournent de Viktorie en se moquant d’elle…

Un conte halluciné

Morgiana 05

Le scénario livre finalement une morale toute logique. L’histoire réserve d’ailleurs peu de surprises. Qu’importe, l’attention est d’abord captée par les images et la mise en scène de Juraj Herz, cinéaste surréaliste et poétique, qui réalisera quelques années plus tard Le Neuvième Coeur. Pour Morgiana, le metteur en scène tchèque livre des images magnifiques, presque hallucinatoires. À l’instar de cet étrange plan en vue subjective nous permettant de déambuler à même le sol en prenant la place du chat de Vicktorie. Par ailleurs, son maquillage outrancier, ses robes extravagantes, sa grande perruque noire, les intérieurs sophistiqués de sa demeure… délivrent à chaque instant des images d’une beauté rare et ensorcelante. L’étrange musique de Lubos Fiser (Valérie au pays des merveilles – 1970) nourrit parfaitement ce rêve atmosphérique inspiré de gothique.



Acheter chez Metaluna, c'est soutenir Sueurs Froides - Merci !

Spécifications du DVD/Bluray sur le site de Sin'Art



BANDE ANNONCE :


Chers lecteurs,
aidez-vous à financer le site
et de nouveaux numéros de Sueurs Froides
en versant un don à notre éditeur.



Votre soif de lecture n'est pas rassasiée ?
Téléchargez les anciens numéros de Sueurs Froides


Inscrivez-vous à la liste de diffusion et accédez au
téléchargement des anciens numéros de Sueurs Froides :
- Une tranche d'histoire du fanzinat français
- 36 numéros de 1994 à 2010
- Près de 1800 films critiqués
Un index est disponible pour chercher un film ou un dossier
CLIQUEZ ICI.

Article rédigé par : André Quintaine

Ses films préférés : Frayeurs, Les Griffes de la Nuit, Made in Britain, Massacre à la Tronçonneuse, Freaks... Passionné de cinéma de genre, oeuvre également sur les blogs ThrillerAllee consacré au cinéma allemand et L'Écran Méchant Loup dédié aux lycanthropes au cinéma

Share via
Copy link