Detour

Harper, étudiant en droit, est persuadé que son beau-père entretient une relation avec une prostituée de Las Vegas pendant que sa mère est plongée dans le coma. Un soir où il noie son chagrin dans un bar mal famé, il entend un voyou se vanter d’avoir fait disparaître un corps. Sous le coup d’une folle impulsion, il élabore un plan avec cet homme pour tuer son beau-père. Mais le lendemain, quand le voyou débarque chez lui accompagné d’une strip-teaseuse, Harper n’a que de vagues souvenirs de la discussion qu’il a eue la veille.

Christopher Smith est l’un des réalisateurs les plus prometteurs du moment. Après son talentueux et remarqué CREEP, film d’horreur dans le métro, il réalise une satire gore, SEVERENCE, puis embarque son public dans un jeu de fausses pistes et de labyrinthe temporel avec le malheureusement trop méconnu TRIANGLE, et d’enfin, nous enfoncer dans le monde sombre de la peste bubonique avec BLACK DEATH. Cette fois-ci, le cinéaste britannique nous emmène dans le désert du Nevada pour une virée infernale qui n’est pas sans rappeler les thrillers des années 90. On pense à THE GAME, à BASIC INSTINCT mais aussi à l’excellent film, plus vieux, mais dans le même registre du jeu d’échec, LE LIMIER.

DETOUR est le premier film de Christopher Smith tourné aux Etats-Unis avec des acteurs américains. Et quel casting ! Pour incarner son jeune héros aussi arrogant qu’impétueux, il choisit Tye Kayle Sheridan qui a débuté sa carrière avec THE TREE OF LIFE de Terrence Malick pour ensuite incarner le jeune héros dans l’excellent MUD : SUR LES RIVES DU MISSISSIPPI de Jeff Nichols. Prometteur, le jeune acteur a récemment joué dans le dernier X MEN APOCALYPSE avant d’enchaîner avec le prochain Spielberg. Face à lui se tient Emory Cohen que Christopher Smith a remarqué dans THE PLACE BEYOND THE PINES et qui a entretemps joué dans BROOKLYN. Et pour la touche féminine, c’est Bel Powley, jouant dans EQUALS, qui affiche sa moue boudeuse et ses mèches blondes avec sa dégaine de stripteaseuse fixant le monde d’un regard blasé.

Véritable réussite, DETOUR est un thriller qui nous emporte très vite malgré le fait qu’aucun des personnages ne soit un ange, loin s’en faut. Notre héros est à première vue un petit con embarqué malgré lui dans cette virée en enfer, comme Cherry la stripteaseuse qui donnerait cher pour échapper à l’emprise du voyou. D’accidents en rencontres, de hasard et de chance, le film déroule ses fausses pistes. Il joue sur nos attentes et sur les codes du genre avec une grande intelligence. La mise en scène est maitrisée, le scénario brillant, l’ambiance terriblement réussie et les acteurs talentueux. Du coup, la sauce prend. Mieux que ça, le film nous emporte dans son dangereux sillage. Impossible de résister au charme troublant et inquiétant de cette pelloche qui prouve une nouvelle fois le talent de son cinéaste.