K7B

MUTATION… tiens, ça me rappelle quelque chose ce nom… Pour ceux qui auraient loupé quelques numéros de Sueurs Froides, je vais vous rappeler un peu l’histoire de ce film qui a déjà été traité dans le numéro 19. Pendant le Troisième Reich, l’armée d’Hitler met au point un virus capable de créer une armée de soldats invincibles. Le projet n’aboutit pas car l’armée d’Hitler est anéantie avant même que soient réalisés les premiers essais de ce virus qui finit par disparaître. En 1999, un petit truand arrive à repérer où se cachent les derniers échantillons du produit. Il s’inocule le virus, espérant ainsi devenir le Maître du Monde. Il se transforme alors en démon et lève une armée de morts-vivants avec pour but de décimer la race humaine. Mais, c’est sans compter sur le courage d’un petit groupe d’hommes qui va tout faire pour l’arrêter.

Cette nouvelle version de MUTATION n’a été supervisée que par Marc Fehse alors que la première avait été réalisée par Marc Fehse ET Timo Rose. Un désaccord serait-il à l’origine de ce changement dans la fiche technique ? Qui sait.

Pour commencer, qu’est-ce que cette version a de plus que la première ? Réponse : 20 minutes d’images en plus.
Première nouveauté, il y a un générique sous forme de documentaire qui explique la conception du virus k7b par les SS. C’est intéressant mais on se lasse vite, surtout que ça dure 12 minutes. Plus loin, on aperçoit un deuxième changement. Certains effets spéciaux ont été retravaillés en images digitales. C’est pas mal fait et ça rend le film encore plus gore. Arrivent ensuite de nouvelles scènes inédites. C’est pas mal fichu non plus mais ça n’apporte rien de plus à l’histoire. Plus loin, le générique de fin entièrement en 3D est superbe et la musique, également nouvelle, colle plus au film (dans la version originale, la bande-son était faite de rap et détonnait).

Pour celui qui connaît le film originel, le grand changement arrive lors du final qui a subi un remontage. Certaines scènes du film d’origine ont été placées à la fin, de sorte que le final devienne encore plus démentiel et apocalyptique que précédemment.

Pour conclure, il s’agit d’une nouvelle version intéressante pour les fans de cette série (en effet, il s’agit d’une trilogie), d’autant plus que ces deux versions se complètent. L’acquisition des deux montages est obligatoire pour tout fan comme moi. Quant aux bonus, il n’y a rien de bien passionnant à se mettre sous la dent à part des bandes-annonces et des extraits de film.