Maximiliani Ultima Nox

Un Soir, Max se promène seul dans les rues sombres et sordides de sa petite bourgade. Il tombe sur deux personnes qui l’entraînent dans une rue encore plus sombre et le passent à tabac. Ces deux personnes se révèlent être en fait deux vampires qui vont tuer Max et le rallier à leur cause. L’arrivée de la police va néanmoins mettre le plan de ces vampires à mal et un sanglant affrontement s’ensuit. La fin, vous la connaîtrez en regardant ce petit bijou made in France.

Il s’agit du huitième court-métrage réalisé par Thierry Lopez. Je l’ai découvert avec son tout premier qui était Golzarath. Déjà à l’époque, son style m’avait beaucoup plu. Concernant MAXIMILIANI, je peux dire qu’il m’a soufflé. Très professionnel, il ne souffre d’aucun défaut et la mise en scène est superbe, tout comme l’éclairage. Certains passages du film m’ont fait penser à ORANGE MECANIQUE de Stanley Kubrick (Pour la correction infligée à Max au début), et à L’AU-DELA de Lucio Fulci (Pour la crucifixion de Baron Sodomus). Même si j’aurais préféré qu’il s’agisse d’un moyen métrage, au moins, je vous conseille de vous jeter sur cette petite perle, d’autant plus qu’elle est disponible en dvd. En tout cas, vivement son prochain projet !

Question bonus, le dvd est bien garni avec un documentaire de 50 minutes sur le film, deux courts-métrages, une galerie photos et une filmographie.