Mudori

Corée du Sud - 2006 - Lee Yeong Seon
Titres alternatifs : Moodori
Interprètes : Park In-Hwan, Choi Ju-Bong, Seo Hee-Seung

Avec son premier film MUDORI, Lee Yeong Seon nous livre une comédie noire sur le suicide collectif. Comme dans de nombreux films coréens, les phénomènes sociaux sont au cœur de l’intrigue et abordés de manière originale.
En Corée de Sud, dans un endroit reculé et pauvre, le petit village de Mudori reçoit de plus en plus de visiteurs. Suite au passage à l’acte du webmaster d’un site de suicidaires, Mudori devient le lieu idéal pour mettre fin à ses jours. Vu l’argent que la famille du webmaster a offert au village en dédommagement, trois villageois décident de capitaliser sur cette vague de suicides en ouvrant une chambre d’hôte. Une jeune journaliste qui doit faire ses preuves découvre par hasard l’endroit via Internet et décide de se rendre sur place…
MUDORI traite donc avec aisance et humour noir le thème du suicide seul ou en groupe, qui est un phénomène social très répandu chez les populations asiatiques. En effet, les gens qui veulent mettre fin à leurs jours se rencontrent sur Internet et se donnent rendez-vous pour se donner la mort ensemble. Ce sont souvent des personnes qui ont tout perdu, ou qui se sentent opprimées et rejetées par le système sociétaire rigide voire étouffant de leur pays.
Le ton humoristique est annoncé dès le début du film avec une première scène des plus amusantes. On voit une jeune journaliste et son supérieur surexcités devant une démonstration de kung-fu qu’ils trouvent absolument extraordinaire jusqu’à ce que le maître leur dise que c’est du bluff. L’humour ‘pipi-caca’, typiquement asiatique, intervient tout au long du métrage avec une scène récurante des plus efficaces. A chaque fois que notre jeune journaliste appelle son chef, celui-ci est aux toilettes avec une diarrhée carabinée. Ce qui allège l’ambiance suffocante et tendue qui règne dans le village de Mudori. L’humour noir, omniprésent, atteint d’ailleurs son paroxysme vers la fin de l’histoire avec une situation ironique des plus tristes.
La mise en scène s’avère soignée et soutenue par un rythme régulier alternant des scènes rigolotes avec des séquences beaucoup plus sombres. Ces changements de ton donnent au spectateur le recul nécessaire pour rire de cette situation dramatique à tous les points de vue, aussi bien pour les suicidaires que les villageois.
La photographie est superbe, les décors naturels laissent transparaître une certaine magie : féerique ou maléfique selon les moments. Les magnifiques paysages du petit village de Mudori confère ainsi une atmosphère sereine à ces lieux de mort.
Les protagonistes, bien construits, sont attachants. Les acteurs donnent véritablement de la profondeur à leurs personnages, les rendants intéressants et émouvants. MUDORI est donc une comédie sombre bien réalisée qui va jusqu’au bout de ses idées macabres.


- Article rédigé par : Chrystelle Cavaglia

anciens numéros de sueurs froides
Votre soif de lecture n'est pas rassasiée ?
Téléchargez les anciens numéros de Sueurs Froides

Inscrivez-vous à la liste de diffusion de Sueurs Froides et accédez au téléchargement des anciens numéros de Sueurs Froides :

  • une tranche d'histoire du fanzinat français
  • 35 numéros
  • de 1994 à 2010
  • un index est disponible pour chercher un film ou un dossier
  • près de 1800 films critiqués

Share via
Copy link
Powered by Social Snap