3. Jour 3 Compétition Animation Internationale- Soirée de Clôture- Palmarès 2008

Deuxième axe important pour ce troisième jour du Festival, la Compétition de courts-métrages d’animation où une dizaine d’œuvres de nationalités et de styles tout à fait différents se succédaient. De la simple animation traditionnelle en 2D en passant par l’animation en volume ou la technique 3D numérique, c’est un panorama très complet du médium qui était proposé. On pouvait retenir plus particulièrement trois films tout à fait remarquables parmi cette sélection.

ALTER EGO (ci-contre) de Kuba Gryglicki (Pologne) est à mi-chemin entre le conte de fées et la fable où un Bouffon royal se regardant dans un miroir y découvre un Roi et entreprend la quête de sa propre identité. Très belle animation à la fois moderne (en 3D) et traditionnelle (choix d’un rendu quasi monochrome à l’ancienne).

EL ATAQUE DE LOS KRITERS ASESINOS de Samuel Orti Marti (Espagne).
Le titre résume bien la teneur drôlissime du court qui raconte la mésaventure d’une brave mère au foyer qui passe plusieurs jours d’affilée devant sa série télé préférée sans se rendre compte que les moutons de poussière qui finissent par envahir sa maison se transforment en Critters meurtriers ! Dôle, subtile et techniquement parfait (animation image par image en volume comme les WALLACE & GROMIT).

BLACK BOX de Jurgis Krasons (Lituanie) est lui filmé en 2D de manière traditionnelle (tout au crayon !). Moins traditionnelle est l’histoire qui voit une espèce de gros hérisson volant déclenchant la panique et l’hystérie après avoir ouvert une étrange boite noire qui fait que celui-ci apparaît à la Une de tous les journaux. Un conte surréaliste qui traite de la mondialisation et de l’aliénation moderne à sa façon (photo ci-dessous).

Dans l’après-midi étaient proposés entre autres un « Goûter érotique » et la projection de QUAND L’EMBRYON PART BRACONNER de Koji Wakamatsu (1966), spécialiste du « pinku-eiga » (film érotique). Huit clos entre un tortionnaire et sa victime féminine qu’il retient dans son appartement pour lui faire subir de sévices sexuels, le film dépasse le statut de simple bande d’exploitation. Magnifiquement filmé en noir et blanc, il atteint en fait une forme d’abstraction par rapport à son sujet et se pose comme une réflexion sur les rapports de classes (elle est vendeuse, il est son patron) et la guerre des sexes. A l’issue du film, certains spectateurs choqués ont approuvé la décision récente du CNC de maintenir une interdiction aux moins de 18 ans pour le film. Gilles Boulenger venu présenter le film qu’il éditera prochainement en DVD (pour Zootrope Films) en est resté bouche bée… et on le comprend.

Lors de la Cérémonie de Clôture, un prix fut remis aux réalisateurs présents et pour les absents, un comédien les remplaçait qui simulait parfaitement la joie de recevoir la récompense dans un discours de remerciements en espagnol (on y a cru), en polonais (un peu moins déjà) ou en lituanien (là, plus du tout !). Quelques bons éclats de rire pour finir et enchaîner direct sur le dernier film :

ON EVIL GROUNDS de Peter Koller (Autriche)
Un jeune couple un peu psychopathe et franchement sado-maso à la recherche d’une maison à acheter, tombe son un propriétaire tueur en série de son état ; qui d’entre eux sera le plus cruel ? Parodie de « survival » et de western italien, tourné en DV dans un esprit cartoonesque proche de Russ Meyer, il accumule trop de second degré pour être totalement jouissif.

Rassemblant entre 100 et 200 personnes selon les jours et les thématiques proposées, ce petit festival qui n’en est qu’à ses débuts peut espérer d’ici quelques temps, grâce à la diversité et à l’originalité de son contenu, connaître un énorme succès. Gageons que d’ici peu, l’équipe de Gary Constant parviendra à remplir l’amphi de la salle Thélème (600 places) ! Pari tenu et d’ici là, qu’ils restent fidèles à eux-mêmes : passionnés, audacieux et conviviaux. A l’année prochaine !

LE PALMARES 2008

*Fiction Internationale*

Prix du Jury – Prix des Lycéens
FINKLE’S ODYSSEY de Barney Clay

Prix Spécial
ITZALAK de Inigo Kintala

Prix du Public
BATMAN: ASHES TO ASHES de J. Mokrani & S. Bodin

*Animation Internationale*

Prix du Jury
ALTER EGO de Kuba Gryglicki

Prix Spécial
BLACK BOX de Jurgis Krasons

Prix du Public- Prix des Lycéens
EL ATAQUE DE LOS KRITERS ASESINOS de Samuel Orti Marti

PS : Remerciements chaleureux à Sophie et à Sarah.

Cliquez ici pour lire l’interview de David Morley, réalisateur et président du jury

Cliquez ici pour lire l’interview de Christophe Lemaire, journaliste et membre du jury


- Article rédigé par : Alexandre Lecouffe