Diabolik, artiste, tueur, voleur

DIABOLIK, que les lecteurs de SUEURS FROIDES connaissent bien par le film décalé de MARIO BAVA, est un mythe en Italie. Il est le FANTOMAS des temps modernes, un anti-héros entre ARSENE LUPIN (pour les vols toujours plus audacieux) et JAMES BOND (pour les gadgets et la jaguar). En France, on en a eu un aperçu dans les années 60 et 70 avec la traduction de B.D petit format et la publication de romans (made in France !). Encore aujourd’hui, ce héros reste collectionné par les connaisseurs français, sans jamais susciter pourtant l’engouement incroyable des Italiens pour cette légende du Fumetto Nero, inspirateur à son tour de dizaines de bandes plus ou moins oubliées. Parmi les meilleures : KRIMINAL de MAGNUS/BUNKER et KILLING/SATANIK, un roman-photo délirant.
Aujourd’hui , véritable évènement, DIABOLIK revient en France aux éditions CLAIR DE LUNE, qui font décidément beaucoup pour la reconnaissance de la B.D italienne populaire de qualité.
Le choix est judicieux : c’est le meilleur de DIABOLIK qui est aujourd’hui traduit, c’est à dire les numéros spéciaux GRANDE DIABOLIK, infiniment mieux dessinés (Palumbo est génial !), cadrés (l’efficacité des comics américains a été pleinement assimilée) et écrits que les « pocket » mensuels. Les scénarios, parfois signés FARACI ou CASTELLI (le papa de MARTIN MYSTERE !) sont bourrés d’idées et souvent pleins d’intérêt pour les fans du personnage, puisqu’ils lèvent le voile sur les aspects les moins connus du passé tumultueux de l’homme en noir. Le premier tome (plus de 350 pages !) contient ainsi un passionnant remake du numéro 1, qui nous change des dessins plutôt médiocres et extrêmement datés de ZARCONE. Quand le remake devient indispensable… La deuxième aventure, qui plaira aux fans d’arts martiaux,est tout bonnement passionnante. L’ambition de narrer la jeunesse de DIABOLIK captivera les spécialistes mais séduira aussi les novices. A ces deux B.D, s’ajoutent d’intéressants articles sur le ténébreux voleur, eux aussi traduits de l’italien.
Traduire d’autres récits mythiques de DIABOLIK, hors GRANDE DIABOLIK, serait une bonne idée, à l’image de l’indispensable DIABOLIK CHI SEI ?
En attendant, fêtons ce retour inattendu comme il se doit !
(Pour plus d’informations sur DIABOLIK, on pourra se reporter utilement à L’ANTRE KRIMINEL : http://leseditionsdelantre.free.fr)

Informations