La croisière du Navigator (1924) – la complexité des relations

Un texte signé Faye Fanel

USA - 1924 - Donald Crips, Buster Keaton
Titres alternatifs : The Navigator
Interprètes : Buster Keaton, Kathryn McGuire, Frederick Vroom

Après Sherlock junior qui n’a pas convaincu les critiques, Buster Keaton planche sur un nouveau film, La croisière du Navigator. Il veut absolument obtenir un succès et travaille très dur dans ce but. L’acteur propose un récit d’aventure et poétique centré sur les relations humaines. Ce long métrage est l’un de ses plus gros succès commerciaux.

04 la croisiere du navigator

La difficulté des relations

Au travers de cette histoire de naufragés, Buster Keaton explore les relations entre hommes et femmes. Rollo Treadway est un jeune homme riche épris de sa voisine Patsy. Cette dernière rejette sa demande en mariage, et plutôt que de l’accepter, il réagit de manière enfantine en choisissant de fuir.

Lorsque les deux protagonistes se retrouvent prisonniers du Navigator, la situation ne s’améliore pas. Ils n’arrivent pas à communiquer. Le réalisateur illustre ce point en les montrant errant dans des directions différentes sur le pont, sans jamais se rencontrer.
Quand finalement, ils tombent littéralement l’un sur L’autre, le jeune homme y voit une preuve d’amour et demande à nouveau la main de Patsy. Celle-ci, morte de peur, refuse une fois de plus ses avances. L’homme n’entend pas les désirs de la jeune femme, seules ses envies comptent.

Pour Keaton, vivre ensemble est une aventure, une croisière mouvementée. Il s’agit d’apprendre à comprendre l’autre et à agir en équipe. Les péripéties auxquelles les protagonistes sont confrontés, comme essayer d’appeler à l’aide ou échapper à une tribu de cannibales, permettent d’illustrer la complexité des relations.

Faire confiance et s’appuyer sur l’autre pour survivre est la plus grande des aventures. À travers cette grande métaphore, Keaton se révèle une fois de plus comme un poète et un rêveur. Il maîtrise parfaitement les techniques cinématographiques pour raconter son récit. Ses cascades impressionnantes contribuent à la tendresse qui se dégage de La Croisière du Navigator.

02 la croisiere du navigator

Affronter la réalité

Tout comme dans Sherlock junior, Buster Keaton propose une critique sociale. Il montre la classe aisée comme déconnectée de la réalité et de surcroît oisive. Les riches se présentent comme importants alors qu’ils ne font rien de leur journée et laissent leurs domestiques accomplir pour eux des tâches absurdes. Rollo est même complètement ridiculisé lorsque le spectateur le voit utiliser un véhicule avec chauffeur pour simplement traverser la rue. Il est incapable de se débrouiller seul pour partir en voyage et se trompe de bateau.

Lorsque les deux naufragés découvrent leur situation, ils continuent de se donner de grands airs, mais une fois confrontés à leur incapacité d’agir, ils éprouvent pour la première fois de la honte. Lors d’une scène de cuisine, Rollo et Patsy tentent de cacher l’un à l’autre le fait qu’ils ne savent pas cuisiner. Keaton choisit de ridiculiser ses protagonistes en utilisant du comique visuel et physique pour accentuer leurs bêtises.

Les difficultés et l’expérience permettent aux personnages d’évoluer et de comprendre le monde dans lequel ils évoluent. Pour vivre ensemble et améliorer les choses, les classes aisées doivent découvrir la vie des classes inférieures pour les comprendre et les respecter. Tout le monde est ainsi sur le même bateau.


***
TEST DU BLU-RAY/DVD :


Le film bénéficie d’un beau travail de restauration. Différentes bobines ont été utilisées parmi celles qui restent pour avoir la meilleure qualité d’image possible. L’analyse du film par Nachiketas Wignesan est passionnante. Elle permet de remettre en contexte le film.

Points positifs :
La restauration
Des courts métrages
L’analyse du film

Points négatifs
Peu de bonus
Un menu trop simple


BANDE ANNONCE :

Votre soif de lecture n'est pas rassasiée ?
Téléchargez les anciens numéros de Sueurs Froides


Inscrivez-vous à la liste de diffusion et accédez au
téléchargement des anciens numéros de Sueurs Froides :
- Une tranche d'histoire du fanzinat français
- 36 numéros de 1994 à 2010
- Près de 1800 films critiqués
Un index est disponible pour chercher un film ou un dossier
CLIQUEZ ICI.

- Article rédigé par : Faye Fanel

- Ses films préférés : Chantons sous la pluie, The Thing, La maison du diable, Evil Dead 2, Fire walk with me... Ses auteurs préférés - JRR Tolkien, Stephen King, Amélie Nothomb, Lovecraft, Agatha Christie... J’adore le cinéma d’horreur et parler de mes nombreuses passions dans mes podcasts sur James & Faye ainsi que sur le site Les Réfracteurs.

Share via
Copy link